A L'ABRI DE RIEN DE....OLIVIER ADAM ENCORE

Publié le 16 Août 2013

9782879295848.jpgOui j'ai récidivé, encore olivier Adam et j'ai encore aimé, va falloir qu'il me verse des royaltys avec la pub que je lui fait.....

Bon, c'est l'histoire de Marie  qui a une petite vie rangée, ne travaille pas suite à une dépression, (elle a perdu sa soeur jeune) , son mari a un petit salaire, elle s'occupe de ses enfants . La vie n'est pas facile dans ce Nord. Peu de loisirs, des fins de mois difficiles, la routine, l'ennui. Marie se sent inutile. Un soir elle crêve avec sa voiture en plein milieu de la nuit avec son fils , sous des trombes d'eau, elle ne sait pas quoi faire quand un "Kosovar" la dépanne sans contre partie. Elle connait ses réfugiés qui errent dans sa région et s'en méfie  comme beaucoup de la population .Mais là c'est un choc, elle prend conscience de la misère de ces hommes et femmes qui veulent partir pour lAngleterre retouver qui sa femme , ses enfants , qui un boulot, un espoir de survie.Par hasard elle se retrouve à donner un coup de main dans un sorte de centre  pour ces réfugiés, et à partir de là va délaisser complêtement  sa famille, ses enfants qu'ele adore pourtant, pour se dévouer à l'extrème pour ses réfugiés.elle a trouvé un sens à sa vie .Elle y passe ses journées, parfois ses nuits, donne tout ce qu'elle a , même l'argent de son foyer, s'enfonce dans une sorte de folie, mène son action sans mesurer les dégats faits à sa famille . Ses enfants sont insultés à l'école car on accuse leur mère de coucher avec les Kosovars , les voisins se détournent d'elle, son mari qui l'a dèjà sauvé de sa dépression ne sais plus quoi faire, il protège ses enfants d'elle. C'est assez dur parfois, car c'est une descente vers l'horreur.Les conditions de vie de ces réfugiés sont atroces, ils vivent dans des conditions lamentables, elle de son côté fait tout ce qu'elle peut mais elle est en train de se perdre aussi. C'est poignant, assez cru dans la violence des actes et des comportements envers ces gens. On peut penser ce qu'on veut des gens clandestins (moi même je n'ai pas d'avis tranché absolument sur cet état de fait ), mais la violence et l'inhumanité  avec laquelle on les traite fait réfléchir sur notre monde actuel. En tous cas Olivier Adam décrit très bien ce monde cruel. Cruel aussi la torture morale de cette femme Marie qui semble plonger peu à peu dans la folie. Beau roman, dur , mais qu'on lit facilement  d'une traite, et qui fait réfléchir . Vivement le prochain livre d'olivier Adam dont je vais avoir lu bientôt la totalité de son oeuvre.MC ALIAS TONTON M 

Rédigé par la-tambouille-a-tonton-m

Publié dans #Lectures

Commenter cet article