EXILES par OPHELIE GAILLARD

Publié le 13 Avril 2017

Le dernier enregistrement d'Ophélie Gaillard la violoncelliste qui surprend à chaque fois , en passant d'un univers à l'autre avec le plus grand bonheur.Après Brahms,  puis la musique sud américaine avec Alvorada , entre temps un détour par Carl Philipp Emanuel  Bach avec ses amis du Pulcinela orchestra, Ophélie nous fait voyager dans tout l'univers musical. Ici  il s'agit d'exil , l'exil de compositeurs d'origine juive , du début du 20 ième siècle, qui ont émigré aux états unis et y ont composé les morceaux enregistrés ici. J'avoue que je ne les connaissais pas ,à part Prokofiev,  étant plutôt attiré par le baroque et les musiciens d'avant le 20 ième siècle. C'était une bonne occasion de les découvrir.Ernest Bloch tout d'abord, le disque débute par un long morceau de 21 mn  , Schelomo où Ophélie est soutenue par un orchestre philharmonique  qui joue une partition flamboyante , riche , puis qui  laisse le violoncelle s'exprimer seul  , le son vif et  chaleureux d'Ophélie nous ravit .Ensuite Korngold qui fut aussi compositeur pour des films aux Etats Unis ,  un concerto pour violoncelle et orchestre superbe , vif, mais aussi langoureux par moment.Puis die tote stadt mélancolique à souhait.Totalement différent Prokofiev et l'ouverture sur des thème juifs où le violoncelle se trouve face à une clarinette ( vous comprendrez pourquoi j'adore, la clarinette étant mon instrument ), c'est génial, on trouve des accents de musique juive d'Europe centrale.Retour à Bloch avec  4 morceaux toujours avec la clarinette en partenaire, c'est magnifique , mes passages préférés, la tristesse de cette musique est prenante , mais aussi des sursauts de joie, j'adore.Puis Alberstein , avec une mélodie au violoncelle qui nous met en joie, profonde mais enjouée, heu celui là aussi j'adore et enfin un traditionnel , Freilechs, et la clarinette encore et le violoncelle qui entremêlent leurs sons.Magnifique album , riche sur un même thème l'exil juif mais très varié, un pur bonheur, je rajoute bien sûr le jeu d'Ophélie toujours profond et cette sonorité superbe.Et puis moi si j'ai clarinette et violoncelle je suis comblé.

MC ALIAS TONTON M

 

EXILES par OPHELIE GAILLARD
EXILES par OPHELIE GAILLARD

Rédigé par la-tambouille-a-tonton-m

Commenter cet article