Quelques-uns des cent regrets de Philippe Claudel

Publié le 15 Septembre 2016

Quelques-uns des cent regrets de Philippe Claudel

Encore un roman de cet auteur, Philippe Claudel lu aussi en 2h de temps à la suite du Philippe Delerm .Un roman moins fort et moins tragique que les "Ames grises" ou "Le rapport de Brodeck ", même si l'histoire est triste aussi. Le narrateur revient après 16 ans d'absence dans son village pour enterrer sa mère. Le village est sous le coup d'une inondation, il se réfugie dans le seul hôtel du coin, qui n'a pas vu de clients depuis des mois , la région est en pleine crise.Dans ses démarches pour faire enterrer sa mère il va rencontrer maints personnages , le patron de l'hôtel et son épouse, le croque mort , le curé. Ces rencontres vont lui permettre de parler et d'écouter leurs sentiments sur la mort de sa mère, mais aussi sur leur tranche de vie à eux , ça fourmille de personnages. On suit aussi le narrateur dans son retour vers sa mère qu'il a quitté brusquement, sans jamais la revoir. Il évoque aussi son père qu'il n'a pas connu mais qui serait mort loin dans son métier de militaire et dont sa mère lui parle peu, ses grands parents aussi avec son grand père hait par sa fille. Beaucoup de mystères dont il va peut être découvrir le secret de certains. C'est prenant ,je n'ai pas lâché le livre du début à la fin.Une ambiance qui vous prend dès le début ,on retrouve avec le narrateur les souvenirs d'enfance provoqué par des lieux , des odeurs , on s'associe à sa douleur , sa tristesse et on l'accompagne dans ses recherches et démarches . Un bon livre , un livre d'amour maternel aussi , bien écrit , mais Philippe Claudel est un écrivain reconnu, à juste titre.

MC ALIAS TONTON M

Rédigé par la-tambouille-a-tonton-m

Publié dans #Lectures

Commenter cet article