BEREZINA DE SYLVAIN TESSON

Publié le 31 Mai 2016

BEREZINA DE SYLVAIN TESSON

Lu cette mini semaine de vacances.Encore une histoire dans le froid et encore évoquant Napoléon.J'ai déjà lu de Sylvain Tesson "dans les forêts de Sibérie" ou il était resté seul dans une cabane en Sibérie que j'avais beaucoup aimé , étant moi même un genre de loup solitaire ...( comme le chante Higelin ). Après avoir lu il y a quelques semaines le récit de Jean Paul Kauffman sur une bataille de Napoléon à Eylau , le hasard fait (enfin hasard on est dans la période des 200 ans de la période napoléonienne ,donc il est normal que beaucoup de livres sortent sur ce sujet ) que je lise ces deux récits presque à la suite.

En 2012 Philippe Tesson et Cédric Gras géographe, Thomas Goisque photographe et deux amis russes, Vitaly et Vassili, décident de commémorer la retraite de Russie de 1812, tout juste 200 ans après, en reliant Moscou et Paris par le même itinéraire emprunté par Napoléon et sa grande armée et cela à bord de trois side- car soviétiques .

Ca se lit rapidement , les aventuriers en plein hiver roulent sur la neige s'arrêtant dans les endroits historiques de cette retraite de Russie particulièrement meurtrières des deux côtés , Français et Russes, des centaines de milliers de morts.

Chaque étape est occasion d'évoquer ce retour tragique par des citations tirée des récits de l'époque, des proches de Napoléon , des soldats qui ont survécus . Chacun des aventuriers a ses sources.On a l'impression de vivre de l'intérieur cette reculade effroyable. Au niveau de la Bérezina , petite rivière , Napoléon réussit à passer à la barbe des Russes et cosaques , mais de justesse et en sacrifiant encore d'innombrables victimes , d'où l'expression c'est la Bérézina qui indique que c'est une grosse déroute. Les descriptions des morts dans le froid , n'ayant plus comme ressources de manger les chevaux qui meurent eux aussi par milliers , voire des cas de cannibalisme et auto cannibalisme. On ne peut imaginer cette horreur. Heureusement le récit mêle la vrai retraite de Russie et l'épopée moins sanglante et plus festives de Sylvain Tesson et ses acolytes qui font des haltes dans des hôtels , auberges , où la vodka et autres boissons alcoolisées coule à flot. On suit aussi leurs péripéties de route avec les nombreuses pannes de side car, les condition parfois rocambolesques sue les routes russes, biélorusses ou autres polonaises. C'est rapide , enlevé on ne s'ennuie pas une minute. On s'instruit, on voit qu'il ne faut pas s'arrêter non plus à la légende de Napoléon, il ne faut pas oublier qu'il a sacrifié des centaines de milliers de soldats et accompagnateurs pour la gloire de son Empire et de la France.

Passionnant donc et instructif, un peu d'humour de temps en temps pour relâcher la tension de cette terreur. Pour moi un bon livre qui m'a fait passer un bon moment malgré tout du fait de mon intérêt depuis tout jeune pour Napoléon et mon attrait pour les paysages du froid.

MC ALIAS TONTON M

Rédigé par la-tambouille-a-tonton-m

Publié dans #Lectures

Commenter cet article